START TYPING AND PRESS ENTER TO SEARCH

Ultra Fast-Track en hernioplastia inguinal

Procédure ultrarapide de l’hernioplastie inguinale

INTRODUCTION

La chirurgie de la hernie inguinale est une procédure chirurgicale très courante dans notre milieu : elle représente environ 15 % de toutes les procédures chirurgicales effectuées dans le domaine de la chirurgie générale chez les adultes. Il s’agit d’une intervention relativement simple, et avec une tendance de plus en plus fréquente de son inclusion dans les programmes de chirurgie ambulatoire pour laquelle la stratégie anesthésique employée revêt une grande importance. Ainsi, les techniques d’anesthésie régionale ont marqué leur préférence pour les programmes de procédures accélérées réduisant la consommation d’opioïdes au cours du postopératoire immédiate pour le contrôle de la douleur.

La région inguinale est innervée principalement par les branches nerveuses ilioinguinales et iliohypogastriques, de sorte que le bloc de ces nerfs fournit une analgésie périopératoire adéquate après une hernioplastie à ce niveau. La réalisation d’un bloc avec la technique de TAP (plan transverse de l’abdomen) permet une récupération rapide du patient avec un haut degré de confort postopératoire.

DESCRIPTION DU CAS

Nous rapportons le cas d’un homme de 44 ans, sans antécédents d’intérêt et d’état clinique ASA I, sur lequel une intervention est programmée pour effectuer une hernioplastie gauche à travers le circuit de la chirurgie ambulatoire.

Le patient est prémédiqué avec 2 mg de midazolam et mis sous monitorage selon la SEDAR. L’induction intraveineuse est effectuée et le masque laryngé Supreme© est inséré selon protocole. Ensuite, le bloc TAP est effectué en étant echoguidée par une aiguille hybride pour échographie de Temena Group (EH95-21 21G) par le biais d’une approche latéromédiale avec une injection de 25 ml lévobupivacaïne à 0,5 % et de 4 mg de dexaméthasone, qui se diffuse de manière adéquate en disséquant les plans musculaires (transverse de l’abdomen en profondeur et oblique inférieur en surface).

Aguja híbrida

Une anesthésie équilibrée, ne nécessitant que 150 µg de fentanyl, est réalisée avec du sévoflurane et du rémifentanil pour le maintien. Des intraveineuses AINES sont administrées pendant la période peropératoire et après 45 minutes de chirurgie, on procède à l’éduction du patient sans incidents, celui présentant une douleur selon l’échelle orale analgésique de 0-1.

TAP y hernia Temena Group

Durant son séjour, le patient ne nécessite pas d’aide analgésique et présente une tolérance orale adéquate, de sorte qu’il a pu sortir 5 heures après son admission sans présenter d’événement d’intérêt et dans des conditions optimales pour le rétablissement des activités de base de la vie quotidienne.

DISCUSSION

L’impact de la technique anesthésique est essentiel dans la chirurgie de la hernie inguinale pour leur inclusion dans les programmes de chirurgie ambulatoire. L’emploi de techniques régionales combinées à une anesthésie générale a pour principal objectif de permettre une sortie précoce du patient en évitant les effets indésirables découlant des autres techniques anesthésiques qui sont également utilisées dans ce type de chirurgie (rétention urinaire après une anesthésie rachidienne ou hyperalgésie secondaire liée à la consommation d’opiacés par voie intraveineuse)

CONCLUSIONS

Le bloc des nerfs ilioinguinaux et iliohypogastriques est présenté comme un complément de qualité à l’anesthésie générale pour la chirurgie de la hernie inguinale. Le TAP est une technique simple, avec un faible taux de complications, comportant des avantages évidents en ce qui concerne la gestion de la douleur postopératoire et facilitant la mise en œuvre de procédure accélérée dans le domaine de la chirurgie ambulatoire de l’hernioplastie inguinale.

RÉFÉRENCES

  • Aveline C, Hetet H, Le Roux A, Vautier P. Comparison between ultrasound-guided transverses abdominis plane and conventional ilioinguinal/iliohypogastric nerve blocks for day-case open inguinal hernia repair. British Journal of Anaesthesia. 2011; 106 (3): 3806
  • Salman A, Yetisir F, Yürekli B, Aksoy M. The efficacy of the semi-blind approach of transversus abdominis plane block on postoperative analgesia in patients undergoing inguinal hernia repair: a prospectiverandomized double-blind study. Local and Regional Anesthesia 2013:6 1-7
  • Bergmans E, Jacobs A, Desai R, Masters RD. Pain relief after transversus abdominis plane block for abdominal surgery in children: a service evaluation. Local and Regional Anesthesia 2015:8 1-6

AUTEUR

Carrió Font M, Cerrada Gómez T, Martín Pauls N, Tejada Ortega S, Hernando Sáez, J, Agulló Agulló J. Service d’anesthésiologie. Hôpital universitaire de San Juan de Alicante